Acheter ou louer ? - Randy Dominguez

Mon blogue

Acheter ou louer ?

Acheter ou louer ? - Randy Dominguez

En ce moment, je suis locataire, mais je m'interroge de plus en plus sur la nécessité ou pas d'acheter.  L’endroit où je vis est agréable et cosy, mais je me dis qu’il faudrait que je franchise le cap de l'achat. En effet, je ne suis pas forcément très jeune, ce serait peut-être le moment idéal. Et puis, il y a mes parents qui me poussent dans cette direction. Mais je ne suis pas encore bien décidé.

La semaine dernière, mes parents m'avaient convié à un repas dominical avec mon frère et sa femme. Le repas était dressé sous l'abri soleil, comme la plupart des repas de famille. Au cours du repas, la conversation, inévitablement, est revenue sur le sujet de prédilection de mon père : l'achat d'un bien immobilier. Il avait un avis très tranché sur la question, selon lui, il fallait se lancer dans l'achat maintenant, quitte à acheter un appartement.

Un appartement, pourquoi pas, mais l'idée de m'enfermer dans une boîte me tente moyennement ; d'autant plus que je suis en location dans une maison plutôt coquette, et confortable. Le loyer n'est pas excessif. Il y a une autre chose qui me dérange, c'est de partir dans un crédit sur 20 ans au moins.

Heureusement, mon frère est intervenu pour me soutenir un peu dans cette voie. Il a répondu à mon père qu'il n'y avait pas d'urgence. Selon lui, et il est banquier, je pouvais me permettre de patienter un peu, et en même temps, cela me permettait de stabiliser ma carrière professionnelle.

D'un autre côté, je dois avouer que devenir propriétaire me plairait bien, même si cela n'est pas ma priorité du moment. En effet pour le moment, je mets un loyer à perte dans un bien qui ne m'appartient pas. Et quand je veux faire des modifications, je suis obligée de passer par le propriétaire. Ainsi, la dernière fois, je voulais juste installer un abri soleil et le fixer au mur, mais m'a fallu malgré tout demander l'accord de la propriétaire. Finalement, il m'a donné son accord, mais on voit à travers cet exemple que je ne suis pas vraiment chez moi. Et d'un autre côté, si un jour, je décide de changer d'emploi sur un coup de tête, je peux toujours le faire. Donc, je suis très flexible et libre dans mes choix pour l'avenir. Et encore là, si le logement devient trop exigu pour moi, je peux en changer à loisir, avec un achat, c'est loin d'être aussi simple.

Décidément, je suis un véritable indécis !