Ma colocataire - Randy Dominguez

Mon blogue

Ma colocataire

Ma colocataire - Randy Dominguez

Divorcé depuis quelques mois, j’ai dû emménager dans un appartement situé en banlieue centre de la ville. Les circonstances ont fait que suivant la décision du juge, ma femme avait eu la garde des enfants et de la maison. Mais je ne m’en fais pas pour autant, j’ai un emploi stable et je n’ai plus trop de charges, sauf la pension alimentaire que je dois verser pour les besoins de mes enfants. Bref, je suis maintenant un homme célibataire et qui revit une deuxième jeunesse, si on peut le dire comme ça. Je ne regrette rien, par contre je voudrais refaire ma vie, et ma colocataire semble être une candidate idéale. Belle femme de 1,65 mètre, elle a la trentaine. De taille fine aux longs cheveux bruns, il n’est pas rare qu’on se croise dans le hall de l’immeuble ou qu’on se partage l’ascenseur. Ce qui m’a attiré chez elle, ce n’est pas vraiment sa beauté, mais surtout son sourire et sa façon de parler très simple, mais très pertinente. Elle ne mâche pas ses mots, mais elle ne blesse personne. Elle est aussi une accro de mode, mais ce n’est pas pour autant qu’elle est frivole. Travaillant pour une grosse entreprise de communication, elle fait attention à sa ligne. Et entre ses séances de yoga le samedi et son magasinage du dimanche, elle fait aussi quelques injections de botox Qu├ębec pour valoriser ses lèvres et quelques parties de son corps. Rien qui soit fait dans l’excès, juste ce qu’il faut, là où il le faut. Je sais tout cela, car on a appris à faire connaissance durant nos rencontres dans l’ascenseur. Et comme nous sommes tous deux célibataires, il n’est pas rare qu’on se fasse des programmes ensemble. Et des fois, elle vient chez moi pour se faire un film frisson, ou elle m’invite chez elle quand je reste chez moi le weekend et que je galère en cuisine. Je n’ai pas encore osé faire le premier pas malgré qu’elle connaisse presque tout de moi, mais à la longue, je pense que si je me focalise trop sur notre lien d’amitié actuel, il se pourrait que je la perde. Donc, je vais faire un premier pas ce weekend. Je ne vais pas accepter son invitation à dîner, je vais plutôt prendre l’initiative de l’invité au resto. J’ai également prévu de ne pas l’inviter à voir des films dans mon salon, on se fera un cinéma après le resto. Espérons juste que cela se déroule comme je l’aurai prévu et qu’elle acceptera mon invitation.