Sous la musique des Ratons Laveurs - Randy Dominguez

Mon blogue

Sous la musique des Ratons Laveurs

Sous la musique des Ratons Laveurs - Randy Dominguez

Pour mon dernier anniversaire, j’avais convié une centaine de personnes dans une salle que j’avais louée. J’avais trouvé cette adresse près d’un immeuble où j’emmenais mon fils. Il avait des séances une fois par semaine chez un orthophoniste qu├ębec. Dans la rue, je me promenais en regardant les vitrines des boutiques, quand je vis un affichage pour un concept assez intéressant. Un café proposait la location d’une de leurs salles de façon totalement privative, et il ajoutait à cette prestation la possibilité d’avoir un groupe de musiciens, ou un disc-jockey pour cette soirée. Je pris les références du café et je les montrai à mon mari le soir même. L’idée lui parut excellente et il s’empressa d’en faire part à nos proches pour avoir leur avis. Ils furent unanimes, la location de cette salle avec des musiciens, leur paraissait idéale pour passer un moment exceptionnel.

Nous nous sommes attelés tout de suite à l’organisation de la soirée. Dès le lendemain, nous avons contacté le café et nous leur avons demandé quelles possibilités nous avions pour réserver. Par chance, le jour exact de mon anniversaire était libre. Nous avons immédiatement mis une option sur cette date. Nous avons précisé que nous voulions qu’un groupe de rock anime la soirée. Ils nous proposèrent alors différents groupes avec lesquels ils travaillaient souvent. Nous avons demandé à écouter leurs chansons avant de nous décider. Après avoir écouté pendant près d’une heure, différents morceaux, nous avons arrêté notre choix sur les « Ratons Laveurs ». Le style musical des reprises de leur répertoire collait exactement à l’ambiance que nous voulions avoir pendant cette soirée.

Ils avaient des morceaux entraînants, qui nous rappelleraient à tous notre adolescence. Quelques morceaux standards du rock et du jazz étaient aussi programmés. Tous nos amis ayant été prévenus, ainsi que les quelques personnes de notre famille qui pouvaient venir, nous avons décidé de nous ménager une pause dans toute cette organisation. Nous sommes allés manger, un soir, au café où nous avions réservé. Le style du lieu me plut tout de suite : des boiseries réchauffaient l’atmosphère ; un comptoir en bois prenait le centre de la pièce. Les serveurs et serveuses qui s’affairaient portaient tous, des tenues avec du noir et du blanc. C’était élégant et décontracté, en même temps. Nous sommes repartis, ce soir-là, très heureux d’avoir choisi le lieu parfait pour que je fête mon anniversaire en toute sérénité.